La Brigade des Chasseurs d’Ombres – Wendigo

Dans le Parc de la Mauricie, au Québec, Hugues et Lazare, deux gardes forestiers, sont attaqués par des bêtes qui pourraient passer pour un ours et un loup… s’ils ne se tenaient pas sur leurs pattes arrière – sans parler de leur état de décomposition avancée !

Menant l’enquête, ils se tournent vers le vieux Jack, le grand-père de Hugues, descendant du peuple indien metiikamek. Par son entremise, ils vont découvrir que le monde moderne n’est pas aussi lisse qu’il y paraît, et que la Terre est l’enjeu d’une foule d’abominations qui rêvent d’en prendre le contrôle…

L’un d’eux, le Wendigo, Celui qui marche sur le vent, est d’ailleurs tout près d’y parvenir.

Chrysostome Gourio

Éditions Sarbacane, coll. Exprim’, 2019

ISBN 9782377311972

408 p.

17 €


À partir de 15 ans


La collection Exprim’ des éditions Sarbacane est une collection qui prend des risques. Estampillée littérature pour ados, elle ne craint pas de proposer des textes ambitieux, qui bousculent les codes, les genres, les propos, les étiquettes et les classes d’âge.

Autant dire que La Brigade des Chasseurs d’Ombres – Wendigo est parfaitement à sa place dans cet espace de liberté hors normes.
Il fallait bien ça pour accueillir un roman fantastique et horrifique sans complexe, mêlant légendes indiennes ancestrales et mythologie effroyable inspirée de l’oeuvre de H.P. Lovecraft, aventure débridée et récit d’action échevelé, le tout saupoudré d’humour pour faire passer le tout.

Après son pétillant Rufus le fantôme adressé aux plus jeunes lecteurs, Chrysostome Gourio change de braquet et ouvre en grand les portes de son imaginaire, pour un roman à grand spectacle qui dépense sans compter.
Fin connaisseur de fantastique, il brasse ses nombreuses inspirations, qui vont donc de Lovecraft à Hellboy en passant par La Ligue des Gentlemen extraordinaires (pour n’en citer que trois), et s’en empare de manière totalement décomplexée, avec une jubilation manifeste – et contagieuse.

Loin de se limiter à un simple exercice d’admiration, il s’approprie cette vaste matière pour imposer son propre univers, sa vision, et surtout son style.
Les décors, les paysages, les ambiances sont parfaitement dessinés, et nous entraînent du Québec enneigé à Paris, Amsterdam, les sombres rues de Maarkh Town dans le Massachussets, et d’autres lieux en des temps et des espaces qui nous échappent…

Depuis son prologue impressionnant et sans jamais faiblir, Wendigo développe une énergie narrative irrésistible, alternant de grands moments de suspense et d’action avec des scènes de dialogues intenses et d’autres, plus réflexives, explicatives mais jamais ennuyeuses.

Âmes sensibles, attention toutefois : Chrysostome Gourio prend un malin plaisir à balancer de la viande sur les murs et à éclabousser les environs de litres de sang (d’où ma recommandation d’âge à partir de 15 ans). Wendigo contient sa bonne part d’effroi et de terreur, entre angoisses souterraines et moments de violence frontale hyper spectaculaires.

La Brigade des Chasseurs d’Ombres offre un univers si riche qu’on aimerait volontiers y retourner – car ce ne sont pas les monstres à affronter qui manquent, en notre monde comme en d’autres…
En attendant, si vous avez le coeur bien accroché et que vous aimez l’audace et l’imaginaire, foncez affronter le Wendigo !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s