Au secours, c’est Noël !

Pourquoi Ralph doit-il rester enfermé dans sa chambre le jour de Noël ?
Tout avait pourtant bien commencé. Il avait envoyé sa lettre au Père Noël pour demander tout un tas de cadeaux réalisables - mais ce n'est pas grave, l'important était de s'amuser (puisque, tout le monde le sait, le Père Noël n'existe pas).
Mais tout ce qu'il a obtenu, c'est sa famille au grand complet.
Et une punition injuste.
Il se venge en racontant sa version de l'histoire. Et attention : il dit TOUTE la vérité.

Anne Fine

Éditions École des Loisirs, 2006

ISBN 9782211078481

138 p.

9,20 €

The More The Merrier
Traduit de l’anglais
(Grande-Bretagne)
par Dominique Kugler


À partir de 9 ans


Le titre français du roman annonce la couleur : chez Anne Fine, Noël, ce n’est pas forcément un cadeau !
En l’occurrence, ce qui n’est pas un cadeau, c’est la famille Mountfield. Réunie en bataillon chez James, Tansy et leurs fils Ralph et Harry (déjà rencontré dans Brochettes à gogo), et pas pour le meilleur.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette famille nombreuse est un beau résumé de ce qui peut se faire de pire : une grand-mère méchante comme une teigne (« si j’avais encore mes propres dents, je te mordrais »), une grand-tante gâteuse, un grand-père bricoleur qui démonte tout et n’importe quoi (notamment le four juste avant la cuisson de la dinde), des jumeaux destructeurs, leur mère transparente et leur père radin, la tante ennuyeuse comme la pluie et sa fille pourrie gâtée, l’oncle un poil trop farceur…

Anne Fine s’amuse évidemment beaucoup de cette horrible tribu – et, comme toujours chez cette romancière intelligente, on en profite pour réfléchir un peu sur nos petits et grands travers humains.
Ingratitude, injustice, méchanceté gratuite, éducation parentale qui laisse à désirer, tout y passe, en donnant l’exemple de tout ce qu’il faudrait vraiment éviter de faire aux autres.

Une comédie mordante, qui finit bien… pour ceux qui le méritent, une fois n’est pas coutume !


P.S.: j’espère que l’édition française a été révisée par rapport à la version que j’ai lue (qui devait être l’un des premiers tirages). Autant de coquilles et de fautes dans un texte aussi court, c’est tout à fait honteux, surtout dans une publication pour la jeunesse.


La page du blog consacrée à l’auteure : Anne Fine

Une réflexion sur “Au secours, c’est Noël !

  1. Ping : Le Tyran domestique, d’Anne Fine | Cannibales Lecteurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s