Vango

Paris, 1934. Allongés face contre terre sur le parvis de Notre-Dame, quarante jeunes gens s’apprêtent à être ordonnés prêtres. Parmi eux, Vango, 19 ans, semble intéresser plusieurs personnes cachées dans la foule assistant à la cérémonie – ainsi que l’excentrique commissaire Boulard, qui débarque justement pour l’arrêter. 
Après avoir réussi une fuite spectaculaire en escaladant la façade de la cathédrale, Vango apprend que son mentor a été assassiné, et que la police le soupçonne d’être le meurtrier.
Devenu clandestin, traqué par les autorités ainsi que par de sinistres personnages qui ne lui veulent aucun bien, le jeune homme se lance dans une quête effrénée pour découvrir la vérité sur ses mystérieuses origines, sources de tous ses maux et enjeu considérable pour beaucoup de gens, au-delà même de tout ce qu’il pourrait imaginer…

Timothée de Fombelle

Éditions Gallimard (intégrale)

ISBN 9782070655892

763 p.

25 €


À partir de 13 ans


Vango est une pure merveille. Allez, je dis le mot : un chef d’oeuvre, du genre qui ignore les frontières et les étiquettes. Accessible à partir de 13 ans, il est à lire sans limite d’âge. À tel point que le livre a été publié il y a deux ou trois ans chez Folio – la prestigieuse collection des poches des « grands ».

Voilà un immense roman d’aventures, qui ressuscite avec panache l’esprit d’Alexandre Dumas ou de Jules Verne, celui des voyages extraordinaires, des exploits grandioses et des héros hauts en couleurs.
On parcourt la moitié du monde, entre les îles Éoliennes, la France, l’Écosse, l’Allemagne, les États-Unis et la Russie.
On y croise des engins fascinants, comme le zeppelin qui hante le roman jusque sur sa couverture. L’appareil, le Hindenburg, a véritablement existé, tout comme son pilote, Hugo Eckener, dont Timothée de Fombelle fait l’un de ses personnages principaux.

D’ailleurs, comment ne pas évoquer les personnages ? Ils sont l’âme, la force, le cœur battant du roman. Ethel, le commissaire Boulard, la Taupe, Voloï Victor le père Zefiro… Inventés ou réels, ils sont tous extraordinaires.

Étirant son intrigue de l’après-Première Guerre mondiale aux années 1930, Vango développe des enjeux dramatiques aussi puissants qu’universels : la quête de soi et de ses origines, l’héritage familial, l’amour, la vengeance, la peur… Timothée de Fombelle mêle avec talent la petite et la grande histoire, éclairant le parcours de ses héros des moments où se tiennent leurs vies.
Il y parvient sans prendre le chemin le plus simple ni le plus droit, puisqu’il choisit de faire des allers et retours dans le temps plutôt que de suivre tout droit le fil du récit. Ce pourrait être compliqué à lire, ça ne l’est jamais. Chaque changement d’époque a du sens, chaque retour en arrière éclaire au bon moment un point de l’intrigue, le secret d’un personnage. Cette construction est d’autant plus virtuose qu’elle paraît facile et évidente.

Vango, c’est aussi le style de Timothée de Fombelle, plein de force, d’énergie et de poésie, qui manipule la grande gamme des sentiments humains avec finesse et clairvoyance, sans jamais céder au manichéisme.
Personne, dans cette histoire, n’est tout blanc ou tout noir, et chaque personnage a sa profondeur et sa richesse, qu’il soit héroïque ou effroyable, important ou secondaire.

Puis il y a l’humour du romancier également, qui réserve de nombreuses scènes de comédie irrésistibles en jouant volontiers la carte de l’ironie, avec encore une fois une élégance et une intelligence confondantes.

Voilà, Vango, c’est tout cela, et bien d’autres choses encore. Un livre à mettre sans hésiter entre les mains des ados, comme dans celles de leurs parents, ou de n’importe quel adulte qui a envie de s’offrir un périple extraordinaire.
Après tout, les chefs d’œuvre non plus n’ont pas de frontière.


Vango est également disponible en deux tomes en poche, chez Folio Junior ou chez Folio (avec des photos de couverture signées Stanley Kubrick, rien de moins).

La page du blog consacré à l’auteur : Timothée de Fombelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s